vendredi 26 février 2016

En quelques mots ...



Comment allez-vous ?


Voici six petites phrases (trop anarchiques pour être appelées des poèmes) dont quatre "pseudo-haïku". Un haïku est un petit poème d'origine japonaise suivant plusieurs règles que je n'ai pas eu le talent d'appliquer ici, d'ou le terme de pseudo. Par contre j'ai respecté la construction originale de ses 17 syllabes sur 3 vers, en : 
5 - 7 - 5 (syllabes).

Les 2 autres "poèmes" ne suivent aucunes règles, je ne pense même pas que l'on puisse les qualifier de proses.. 

(Vous pourrez consulter quelques notes à la fin de cette page)


Namaste ~ ~ ~



















Empruntant le 17e Sentier 1

il arrive à mes oreilles

Le Nom du Buddha.

S'écoulant au tréfond de mon être

C'est la foi qui surgit, Ah !


 1, 1000 ou 10 poussières de diamants

S'échappent de mon cœur

Empruntant le 18e Sentier. 1






























Par sa Lumière

La noirceur de mon cœur

Un papillon.

























De l'obscurité


Ama prend ma main 2

Nous nous Sourions.



































































"Namo 'Mida Bu"3

Une étoile dans la nuit

Se manifeste.































Le Diamant béni

Pratiques et préceptes

Ne le créeront pas.































Océan sans fond,

Sagesse du Buddha 

qui ne peut se concevoir.




Océan de Lumière

Que tes mérites 

Sont salutaires !



Sur le rivage

les langues d'eau

se déroulent avec fracas; 4


le grain de sable,

les entend véritablement 5

et rejoint

 Le Grand océan du Vœu.



























































_______


Notes 


1 : Le 17e et le 18e sentier : Le 17e et 18e vœux du Buddha Amida. > 
   Si l'ensemble des Vœux du Buddha Amida peut être qualifié de primordial, sans spécification cet adjectif fait référence au 18e d'ente eux. Des 3 Vœux faisant naître en Terre Pure du venu-de-l'ainsité Amida, seul le 18e (pour notre tradition) fait naître dans la Véritable Terre Pure de Rétribution. Celle ci est la Terre Pure dans toute sa gloire en rétribution des vœux que le Bodhisattva Dharmakara fit avant de devenir le Buddha Amida. Le 19e et 20e Vœux font naître dans des terres de transformations où les êtres né là accèderont à la Terre de Rétribution quand leur foi dans la sagesse du Buddha sera fixé (sans doutes)




    :  




2 : 10, 1 ou 1000 : Pour indiquer que leur nombre n'est pas important..
   Maître Shandao a parlé de 10 de ceux-ci .. mais également de 3 ou 5. Saurez-    vous de      quoi il s'agit ? : indice : Le "Sûtra des Contemplations" en parle           dans le stade le plus bas du stade le plus bas des pratiquants                           (16e contemplation).                    

3 : 'Mida : Contraction du Nom "Amida". Utilisée pour la première fois par Maitre       Shandao (善導大師 ; 613 - 681). Utilisée également par Maître Shinran             (1173-1263).
    Namo Amida Butsu : Litt. : Révérence au Buddha Amida. Maître Shandao lira     : Je prend s refuge dans le Buddha Amida ou Aspirer (à la naissance)  et           Transferer les mérites (de la pratique pour l'atteindre) KGSSII:34. RTC p.46.
    Maître Shinran lira que ces mérites ne sont pas ceux du l'Homme mais les         Mérites du Buddha Amida qui les lui transfert (eko).


4 : Ama (jp) : du sanskrit Amba : Mère. Maitre Shinran utilise ce terme dans le      Shozomatsu san numéro 84  pour parler de Kannon bosatsu p46 de l'édition de         l'université Ryukoku traduit par le Ryukoku Translation Center. Ici je l'applique au              Bouddha Amida. A noter que dans un de ses écrit Maître Shinran parle de          Kannon Bosatsu comme d'une émanation du Buddha Amida.


5   : Langues d'eau [...] avec fracas : à vous de deviner à quoi je fais ici               référence.     Le fracas est un son, le son d'un Nom.


6    : Véritablement : D'un "Cœur Unique et sans se troubler" dit le Sûtra                 d'Amida.





MERCI d'avoir pris le temps de me lire ! !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire