dimanche 15 janvier 2012

Brève biographie de Shinran shônin {partie 1}



Ceux qui ont vraiment atteint la Foi 
Prononçant le Nom d’Amida 
Commémorant toujours le Bouddha
  Désirent répondre à sa grande bienveillance.
Shinran 
Hymne de la Terre Pure 1


Portrait de Shinran shônin (1173-1263) dit "à la peau d'ours"(kumagawa no miei).Attribué à Jôga.

                                                                   
                                                                                
  Shinran naquit au sud-ouest de Kyôto (Japon) le 21 Mai 1173 durant l’époque Heian, sous le prénom de Matsuwakamaro. Orphelin de père à l’age de cinq ans et adopté par un de ses oncles Hino Noritsuna, il perdit vraisemblablement sa mère l’année de ses neufs ans. De là, notre jeune ami décida de rentrer dans les ordres et se fit présenter par son oncle au moine Jien, Abbé du temple Shoren-in à Higashiyama(Kyôto) lequel lui appliqua la tonsure et lui remis les habits de religieux. le nom Bouddhique de Hannen lui fut donné. La même année il reçut les préceptes du grand véhicule au temple Enryakuji, le temple mère d’une des écoles bouddhiques les plus influentes de l’époque au japon, l’école Tendai.
En effet ces derniers siècles, deux écoles s’imposèrent au Japon , la Shingon-shû, l’école ésotérique de kukai ( 空海, 774-835) et la Tendai-shû fondée par Saicho (最澄, 767-822). C’est dans cette dernière que le dénommé Hannen passa les vingt prochaines années. 
On ne sait pas grand-chose de cette période de sa vie si ce n’est qu’il fut responsable d'une chapelle dédié au Bouddha Amida. En effet Ennin, disciple de Saicho ramena de Chine une pratique de la Terre Pure et c’est tout naturellement que l’on peut penser que le futur shinran pratiqua entre autres  la méditation contemplative sur le Buddha Amida et sa terre Pure.


Matsuwakamaro devient Hannen après avoir reçu la tonsure Bouddhique des mains de l'Abbé Jien,moine tendai, supérieur du temple shoren-in.


Les années passèrent à l’Enryakuji mais celui qu'on appellera Shinran désespérais de trouver ce qu’il chercha en entrant au Mont Hiei lorsqu’il était encore qu’un enfant. Dans cette période de doute  il se rendit au Rokkaku-dô à Kyôto, une chapelle dédié au prince Shôtoku (聖徳, 574 - 622) Homme du septième siècle, Shôtoku Taishi était considéré par beaucoup, dont notre ami, comme une incarnation du Bodhisattva Avalokiteshvara (Kannon en japonais). Et cela surement lié au fait que ce prince favorisa énormément l'essor du Bouddhisme en son temps.
Au quatre-vingt-quinzième jour écrira t-il plus tard à sa femme, shinran (Hannen) eu une révélation lui venant d’un texte du prince-régent. Ceci fit qu'il alla à la rencontre d’un maitre de soixante-neuf ans qui commençait à faire énormément parler de lui dans Kyôto : maitre  Hônen.

Chapelle du Rokkaku-dô où Shinran pris refuge et eu la révélation d'aller voir maitre Honen


Cette rencontre entre Hônen et son disciple shinran sera si déterminante pour ce dernier au point qu’il dira plus tard
  « ...moi, l’imbécile tondu shinran, disciple de shakyamuni, ai abandonné les pratiques diverses et prit refuge dans le vœu primordial en 1201. »  

Hônen qui fut moine Tendai au temples Enryakuji et Shoren-in(tout comme Shinran ) durant trente années est maintenant connu comme le premier à avoir populariser à grande échelle la pratique du Nembutsu au Japon. 
A propos du Nembutsu(念仏), shinran écrira plus tard:
Dire le Nom est en soit même commémoration; commémoration est nembutsu; nembutsu est Namo-Amida-Butsu.  
Extrait de "Passage sur la Voie de la Terre Pure (pratique)"

Comme nous le verrons ensemble dans la suite de cet article dédié à la vie de Shinran le nom du Bouddha n'est pas dissocié de la Foi(Shinjin) que Amida transfert aux êtres... et qui est la cause de la naissance dans la Terre Pure du Bouddha Amida.




Encourageant les êtres des dix directions avec les mots 
«Avec l’esprit sincère, confie toi et aspire à la naissance,»
Amida établit le Vœu au-delà la compréhension conceptuelle
Et en fit la cause de la naissance dans la vrai et réel terre de rétribution. 
Shinran
Hymne de la Terre Pure 58




Mes remerciements à Monsieur Ducor qui publia en 2008 un ouvrage de référence: "Shinran, un réformateur Bouddhique du Japon médiéval"  et que je vous conseille si vous souhaitez en savoir plus sur ce religieux... _/\_

N
A
M
O

A
M
I
D
A

B
U
D
D
H
A


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire