samedi 7 avril 2012

Buddha, vous avez dit Buddha ?




Au-dela des caractéristiques physiques tels les 32 signes de perfections et les 80 marques mineures d'excellence  arrêtons nous sur deux caractéristiques intrinsèques dont sont dotés tous les buddhas*:


La grande Grande compassion est une des vertues d'un Buddha. C'est par elle que les Buddhas voyant chaque être comme leurs propre enfant, désirent ainsi venir en aide aux êtres sensibles dans la souffrance du cycle du samsara.
La grande bienveillance qu'on peut traduire par, "amitié bienveillante" ou "bonté" est l'amour illimité que le Buddha éprouve pour les êtres. Qu'ils connaissent le bonheur.

 "Que tous les êtres soient heureux ! Qu'ils soient en joie et en sûreté !
Toute chose qui est vivante, faible ou forte, longue, grande ou moyenne, courte ou petite, visible ou invisible, proche ou lointaine, née ou à naître, que tous ces êtres soient heureux !
Que nul ne déçoive un autre ni ne méprise aucun être si peu que ce soit; que nul, par colère ou par haine, ne souhaite de mal à un autre !
Ainsi qu'une mère au péril de sa vie surveille et protège son unique enfant, ainsi avec un esprit sans limites doit-on chérir toute chose vivante, aimer le monde en son entier, au-dessus, au-dessous et tout autour, sans limitation, avec une bonté bienveillante infinie.
Etant debout ou marchant, assis ou couché, tant que l'on est éveillé, on doit cultiver cette pensée.
Cela est appelé la suprême manière de vivre."


Suttanipāta, (I, 8)






Dans un dialogue bien connu, un prêtre appellé Dona demande au Bouddha Shakyamuni qui il est:

"Sir, êtes vous un Dieu?"
"Non, prêtre."
"Êtes vous un ange?"
"Non, prêtre."
"Êtes vous un yakka?"
"Non, prêtre"
"Êtes vous un être humain?"
"Non, prêtre"


"Prêtre, les souillures par lesquelles - si elles ne sont pas abandonnées - je serais un dieu : celles-ci sont abandonnées par moi, leur racine détruite, faite comme une souche de palmier,  n'est plus sujette à une future naissance. Les souillures par lesquelles - si elles n'étaient pas abandonnées - je serais un ange...un yakka..un être humain: Celles là sont abandonnées par moi, leurs racine détruite, faite comme une souche de palmier, n'est plus sujette à une future naissance. 

"Juste comme un lotus bleu ou rouge ou blanc né dans l'eau, grandi dans l'eau et se dresse au dessus de l'eau non touché par elle,  donc moi aussi, qui suis né dans le monde et grandi dans le monde, ai transcendé le monde, et vit non touché par le monde. Souviens toi de moi, prêtre comme d'un Buddha"


Un éveillé c'est à dire un Buddha*, ou bien encore un Tathagata, un venu de l'ainsité comme se défini lui même le bouddha de notre monde apparu il y a 2500 ans au nord de l'inde, est : éternel, éternel et non changeant (non soumis a l'impermanence),indestructible, pure (non soumis aux passions), illimité et incréé.
Tels sont les termes employés par le bouddha shakyamuni pour se définir, dans le sutra du nirvana. Il ne parle pas ici de ce corps de chair, de muscles et de sang qui le fait s'exprimer a ses disciples, mais de ce corps de la Loi, ce corps qui est la véritable essence de tous les Buddhas, la vrai réalité. Le nirvana.  Un corps par définition incompressible et inconcevable d'après les sutras.
 Les êtres non éveillés, si ils possèdent tous la nature de Buddha, en transmigrant dans le cycle des naissances et des morts qui est sans commencement  accumulent des souillures innombrables. Ce sont ces illusions qui nous empêche de voir la "plus haute vérité".

L'aspiration à la boddhéité, c'est à dire l'état de Buddha est commun à tous les buddhistes du monde, quelque soit son école d'appartenance et donc de la méthode utilisée.
Une des méthode qui nous est donné pour entrer dans le nirvana et tout spécialement en cette période ou il est difficile de pratiquer la voie du Buddha Shakyamuni, est de s'en remettre au Buddha Lumière-illimité révélé par le sutra de vie infinie prêché par Shakyamuni.
Nous nous remettons à ce Buddha qui en nous faisant don de sa foi, nous assure de naitre en sa Terre Pure qui n'est autre que nirvana.
C'est le bouddha Shakyamuni qui nous dévoile le nom de ce buddha dans les sutra de vie infinie le Buddha Amida et en loue les mérites incommensurables.


C'est aujourdh'ui 8 Avril qu'est célébré au japon la naissance du Buddha Shakyamuni, toutes écoles confondues:



8 AVRIL FËTE DE LA NAISSANCE DE SHAKYAMUNI AU JAPON.


___________________________________________________________

* "Innombrables comme les grains de sables du Gange" voici comment le nombre de buddha est décrit dans les sutras.En d'autres termes ils sont innobrables




3 commentaires:

  1. UN très bon article et la photo de la page d'accueil est très belle

    RépondreSupprimer
  2. MERCI pour tes messages même si personne d'autre que toi ne me lit kelly ! : )

    RépondreSupprimer